Vélasquez
Vélasquez

À propos

Peintre incontesté de l'apogée de la peinture du Siècle d'or, Vélasquez est exemplaire par son destin comme par son oeuvre. Avec constance, il a poursuivi sa marche vers les honneurs et le pouvoir : devenu peintre du roi Philippe IV, il obtient l'un des plus hauts postes du palais, fut anobli et nommé chevalier de l'ordre de Santiago. Comme décorateur, il introduisit le grand art baroque italien à la cour d'Espagne, en particulier à l'Alcazar de Madrid, et fut chargé de l'acquisition de peintures et de sculptures italiennes et flamandes pour Philippe IV. Ces aspects désormais mieux connus de sa carrière ont permis d'approfondir l'analyse de ses oeuvres.

Vélasquez a peint la vérité humaine et psychologique en faisant preuve, dès ses débuts, d'une maîtrise souveraine, tant dans ses toiles religieuses et mythologiques que dans ses portraits, où il sait faire affleurer avec une acuité et un réalisme sans fard la personnalité de ses modèles, qu'ils appartiennent à la famille royale ou qu'ils soient d'origine plus modeste, tels les nains et les bouffons. La modernité de Vélasquez se retrouve dans le choix de ses sujets, dans son observation directe de la nature et dans son approche picturale extrêmement libre et spontanée, qui joue de l'illusion optique pour atteindre un réalisme saisissant.

Ces qualités font de lui un des précurseurs de l'art de la seconde moitié du XIXe siècle. En témoigne l'admiration qu'il suscite chez Manet, Goya, ou, plus proches de nous, Picasso, Giacometti et Bacon.

Sommaire

Introduction : Vélasquez et l'histoire de son temps.

I. Les années d'apprentissage (1599-1630).
La période sévillane (1599-1623).
Les premières années madrilènes (1623-1629).
Le premier voyage d'Italie (1629-1630).

II. La maturité. La carrière à Madrid (1631-1648).
Les années 1631-1636 : Vélasquez, le Buen Retiro et la Torre de la Parada.
Les années 1636-1643.
Les années 1643-1648.

III. Les dernières années (1649-1660).
Le second voyage d'Italie (1649-1651).
Les dernières années : ascension sociale et créations sublimes (1651-1660).
Vélasquez irremplaçable.
Le destin posthume.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782850886317

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    392 Pages

  • Longueur

    32.5 cm

  • Largeur

    27.5 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    4 052 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

empty