À propos

Issu d'une famille de pasteurs calvinistes, Vincent van Gogh a un temps caressé le rêve de vouer sa vie à la prédication avant de se tourner vers la peinture à l'âge de 27 ans et de s'y consacrer jusqu'à sa mort. Ce cheminement et la place accordée aux questions religieuses dans les lettres de l'artiste ont laissé penser que Van Gogh avait été un peintre de Dieu. Pourtant dès 1880, l'artiste se déclare athée. Au fil des circonstances et des rencontres, cette incroyance demeure une constante de sa pensée qui va guider ses choix de vie et orienter de manière décisive son oeuvre. Durant les huit premières années de sa carrière artistique, Van Gogh va faire le deuil d'une foi qu'il renie et qui le hante malgré tout. Les deux dernières années de sa vie, marquées par la multiplica-tion des crises mentales, ne feront pourtant que creuser le sillon tracé précédemment. Dans une intense fièvre créatrice, le peintre développe, à la manière de Nietzsche, l'idée que l'art doit exalter les forces du corps et du désir plutôt que les arrière-mondes de la Beauté ou de l'Esprit.
Revisitant l'ensemble de son oeuvre et s'appuyant sur une lecture renouvelée de sa correspondance, ce livre propose un regard inédit sur les relations de Van Gogh à la question de la foi.


Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Biographies / Monographies


  • Auteur(s)

    Jan Blanc

  • Éditeur

    Citadelles & Mazenod

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    08/03/2017

  • Collection

    Les Phares

  • EAN

    9782850887116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    436 Pages

  • Longueur

    34.8 cm

  • Largeur

    28.5 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    4 412 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

empty