Peindre le rêve

À propos

Cet ouvrage est le premier à traiter de la peinture du rêve dans toute son expansion historique. Riche d'un vaste corpus iconographique réuni par l'auteur, et organisé en périodes successives du Moyen Âge à nos jours, il montre le caractère polymorphe de la notion de rêve, associant le songe biblique, le rêve personnel, les recompositions oniriques, le fantastique léger ou cauchemardesque ...
Au gré des époques et des mouvements esthétiques, le rêve suscite des allégories, nourrit des fantaisies légères ou nocturnes, ouvre un questionnement métaphysique ou se confond avec un chimérisme porteur d'illusion. Le symbolisme puis le surréalisme imposeront le rêve comme foyer d'inspiration, le confondant même avec le processus créateur.
Les commentaires des tableaux croisent les techniques et esthétiques picturales avec l'histoire des idées et la notion freudienne de "travail du rêve". Grand pourvoyeur d'images, le rêve réactive la figure de Morphée, fils du sommeil et dieux des formes ; il propose aux peintres l'audacieux défi d'affronter le visible pictural à l'invisible du songe.



Sommaire

Introduction.
Rêves bibliques et médiévaux.
Rêves de la Renaissance et du classicisme.
Rêves romantiques.
Le réalisme ou le rêve déçu.
Rêves et révolutions esthétiques de la fin du XIXe siècle.
XXE siècle. Le surréalisme et ses alentours.
Annexes.

Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Essais / Réflexions / Ecrits sur la peinture

  • EAN

    9782850887215

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    32.6 cm

  • Largeur

    24.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    1 992 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Daniel Bergez

Daniel Bergez est écrivain d'art et critique littéraire, professeur de littérature française, et artiste peintre. Auteur d'une quinzaine de livres et de très nombreux articles de recherche, il a, depuis dix ans, orienté ses publications vers les rapports entre création picturale et création littéraire. Ses ouvrages Littérature et peinture (Armand Colin) et Peindre, écrire. Le dialogue des arts (La Martinière) font autorité. Son livre sur Gao Xingjian, à qui il a consacré plusieurs articles et entretiens, mêle une passion admirative pour cet artiste, et la connaissance intime de son ?uvre.

empty