Georgia O'Keeffe

À propos

Née en novembre 1887 dans le Wisconsin, Georgia O'Keeffe étudie à l'Institut d'art de Chicago et à la Ligue des étudiants en art de New York. Figure incontournable du cercle d'Alfred Stieglitz, éminent photographe et galeriste new-yorkais dont elle sera la muse et la compagne, elle est au centre de l'effervescence de l'art américain au début du XXe siècle.
Tout au long du siècle, elle dessine en pionnière une voie qui lui est propre, entre figuration et abstraction, modernisme et primitivisme, végétal et minéral, nature et architecture. Ses vues urbaines, ses fleurs, ses paysages hypnotiques - rives sylvestres de Lake George, plaines et canyons du Texas, panoramas désertiques du Nouveau-Mexique ...-, ses squelettes et os d'animaux, souvent en gros plan, forment des motifs récurrents qui s'inscrivent dans un courant biomorphique et subjectif en rupture avec l'abstraction géométrique.
À travers cette monographie de référence, Citadelles & Mazenod invite ses lecteurs à célébrer l'originalité et la singularité d'une artiste visionnaire, en présentant un panorama iconographique d'une ampleur sans précédent.



Sommaire

Introduction.
I. Aux origines.
II. Le modernisme new-yorkais.
III. Enracinements, déracinements.
IV. Vivre sa vie.
Conclusion.
Annexes.

Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782850888687

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    32.5 cm

  • Largeur

    27.5 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    3 992 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Relié  

Camille Viéville

Camille Viéville, docteur en histoire de l'art contemporain, est l'auteur d'une monographie
sur Balthus et le portrait (Paris, Flammarion, 2011, préface de Jean Clair). Elle est spécialiste
de l'histoire du portrait (« Vision d'égotisme. L'autoportrait chez Balthus », Balthus 100e
anniversaire, martigny, Fondation Gianadda, 2008 ; « Genres détournés. Le portrait nu
dans la peinture féministe des années 1960-1970 », Corridor, n° 3, 2009 ; « Géographie
de la douleur. Figuration et défigurations sous Weimar », Roven, nov. 2012 ; « Balthus et
les poètes : sur un portrait oublié de Jean de Bosschère », Confluências, n° 21, déc. 2012 ;
« Pulsions. Réflexions sur le portrait de commande chez Balthus », Balthus, Rome, Villa
médicis, scuderie del Quirinale, 2015).

empty