L'écologique de l'Histoire

L'écologique de l'Histoire (préface Jean-Luc Nancy)

À propos

Valentin Husson renverse la hiérarchie traditionnelle entre l'être et l'avoir, réhabilitant ce dernier comme un impératif écologique, pour repenser notre rapport à l'environnement, dans une relecture novatrice de l'histoire de la philosophie.
On se propose dans ce livre de relire l'Histoire occidentale à partir du problème de l'appropriation. L'Histoire ne serait pas celle de l'Esprit (Hegel) ou de l'être (Heidegger), mais celle de notre appropriation de la Terre. Une Histoire de l'avoir reste ainsi à faire. Dès son commencement, cependant, une confusion sémantique a recouvert le sens originel de cette appropriation, qui n'est pas possession prédatrice, mais procès de (co-)propriation, déploiement de ce qui est « approprié » pour bien vivre dans cette copropriété des vivants. Cette oblitération fit que l'Histoire occidentale se déploya comme un arraisonnement de la Nature, et un effacement de cette éco-logique. Le sens de notre Histoire, qu'on croyait finie, s'indique par là même : penser une appropriation de la vie terrestre rendant possible sa pérennité et sa continuité. L'Écologique de l'Histoire articule cette hypothèse nouvelle et inédite.

« Il y a plaisir à saluer l'arrivée d'un philosophe tout neuf qui soudain bondit dans le cortège dionysiaque. Plus on est de fous, plus on pense, le proverbe dit vrai et notre temps de misère a plus que besoin de se refaire - s'il se peut - une vigueur spéculative. ».
Jean-Luc Nancy.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Histoire de la philosophie

  • EAN

    9782889280650

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty