Le goût pour les porcelaines de Chine et du Japon à Paris au XVII et XVIIIe siècles

À propos

Cet ouvrage, réalisé à partir d'archives inédites, retrace les circuits commerciaux, l'évolution du goût et des usages de la porcelaine de Chine et du Japon aux XVIIe et XVIIIe siècles à Paris, sujet jamais traité en France.
Les contemporains privilégiaient l'effet d'ensemble à la qualité individuelle de chaque pièce.
À table, les porcelaines du Japon étaient utilisées pour le service du dessert, apothéose du repas.
À partir de la fin du XVIIe siècle, les importations se diversifièrent et les nouvelles générations rejetèrent l'accumulation des bleus et blancs pour préférer les pièces polychromes et les céladons, présentées en moins grand nombre dans les appartements. Les amateurs les mêlaient avec leurs collections de peintures et de bronzes, appréciant le contraste des matériaux. Le développement des montures de bronze doré fit des porcelaines orientales montées de véritables objets d'art. Par le rôle important qu'elles jouèrent dans l'histoire du décor intérieur, les porcelaines de Chine et du Japon constituent un élément capital dans l'histoire du goût et des arts décoratifs européens aux XVIIe et XVIIIe siècles.



Rayons : Arts et spectacles > Arts appliqués / Arts décoratifs

  • EAN

    9782903824785

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    27.5 cm

  • Largeur

    21.5 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    1 110 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty