Blogodo ! lexique des onomatopées en créole de Martinique

Blogodo ! lexique des onomatopées en créole de Martinique

À propos

Les onomatopées sont des éléments singuliers du langage humain. Elles tentent, en effet, de faire accorder le mot avec la réalité qu'il représente alors que celui-ci relève de l'arbitraire. Ainsi "Cheval", "caballo" (espagnol) et pferd (allemand) désignent-ils le même animal sans qu'il y ait le moindre rapport entre ce dernier et ces différents mots. Par contre, "cocorico" est censé reproduire à l'identique le chant du coq ou "miam" le sentiment de satisfaction alimentaire.
Sauf que les onomatopées, pour réalistes qu'elles soient, sont tout de même déterminées par le système phonologique propre à chaque langue et que le chant du coq sera différent, par exemple, en français, en italien et en espagnol, langues pourtant soeurs en romanité. Dans les langues de tradition orale telles que le créole, les onomatopées jouent un rôle plus important que dans les langues écrites de longue date.
Elles peuvent occuper les fonctions de nom, d'adjectif, de verbe et même d'adverbe. Elles sont une des marques de la présence africaine dans la formation des créoles, la plus fameuse d'entre elles, "tjip", se retrouvant dans nombre de langues ouest-africaines. A cause du processus massif de décréolisation qui affecte les créoles depuis bientôt quatre décennies, les onomatopées créoles sont en train d'être évincées par leurs alter ego français ("beurk" remplace "tja") ou anglo-saxons ("wouaw" remplace "tja").
Ce petit livre a pour but de leur insuffler une seconde vie et de donner à voir leur ineffable beauté.



Rayons : Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation > Dictionnaires de français > Dictionnaires de langage

  • EAN

    9782917623626

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Poids

    70 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Raphaël Confiant

Né en 1951 au Lorrain, en Martinique, l'un des chefs de file du mouvement littéraire de la créolité avec Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, actuel doyen de la faculté de Lettres de l'université d'Antilles-Guyane, a publié en créole avant de rencontrer le succès avec ses romans en français (Le Nègre et l'Amiral, prix Antigone 1988 ; Eau de café, prix Novembre 1991 ; Adèle et la Pacotilleuse, 2005 ; Le Bataillon créole, 2013). Écriture a publié son essai-manifeste Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle (2006), ainsi qu'une dizaine de romans, dont les deux premiers tomes de la saga Les Saint-Aubert (2013-14).

empty