Une africaine au louvre en 1800. la place du modele

Une africaine au louvre en 1800. la place du modele

À propos

Qui est cette femme représentée sur le fameux Portrait d'une femme noire réalisé en 1800 par Marie-Guilhemine Benoist (1768-1826)? Qui se cache derrière cette présence en gloire presque qui s'impose par sa beauté souveraine sur ce tableau pourtant réalisé par une peintre dont l'engagement politique en fait bien une partisane des royalistes esclavagistes plus que d'un Girodet républicain, son prédécesseur qui, avant elle, avait réalisé le portrait de Jean-Baptiste Belley, premier député noir de France? C'est en opérant un déplacement radical du point de vue et de la méthode qu'Anne Lafont, en historienne de l'art spécialisée dans la représentation des Noir.e.s,, propose une nouvelle « lecture » de ce tableau. Se détournant des intentions de son auteur, sondant à la fois la généalogie des portraits de personnes de couleurs et l'histoire des femmes noires affranchies, Anne Lafont fait l'hypothèse que l'histoire de cette femme pourrait s'apparenter à celles des signares et ou des Créoles placées, esclaves qui ont conquis leur affranchissement par des jeux d'alliance; elle imagine, par ailleurs, au-delà de toutes les influences de l'histoire de l'art, une influence exercée par la modèle elle-même sur sa portraitiste.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique

  • EAN

    9782917902516

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    86 g

  • Distributeur

    Cid - Fmsh

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Anne Lafont

Anne Lafont est historienne de l'art, directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales.
Elle a étudié au Canada et en France avant d'être pensionnaire de la Villa Médicis. Elle a été ensuite maîtresse de conférences en histoire de l'art moderne à l'université Paris-Est avant de rejoindre l'Institut national d'histoire de l'art où elle a passé dix années. Elle est élue à l'EHESS en 2017 sur un projet intitulé Histoire de l'art et créolités.
Ses travaux ont porté principalement sur l'art des XVIII et XIXe siècles avec un intérêt particulier pour l'œuvre de la Révolution française et l'imagination picturale des nouveaux citoyens, les Noirs, à l'échelle des révolutions atlantiques. En parallèle, elle a initié des recherches sur la question des savoirs naturalistes et anthropologiques en lien avec les cultures visuelles du voyage, de l'expédition scientifique et du cabinet de curiosités (L'artiste savant à la conquête du monde moderne, 2010 ; 1740, L'abrégé du monde, 2012) mais aussi des travaux sur les écrits des femmes sur l'art autour de 1800 (Plumes et pinceaux. Discours de femmes sur l'art en Europe, 2012). Son travail s'oriente désormais vers l'art des Antilles françaises pendant la période coloniale et, d'une manière générale, sur les arts et les cultures de l'Atlantique noir.

empty