The third sex
The third sex

Anglais The third sex (édition en anglais)

À propos

Avec sa langue habituelle qui n'est pas de bois et qui ne mâche pas ses mots, Joumana Haddad se livre de manière originale dans un ouvrage composé de sept chapitres, offrant chacun un thème et un récit différents.
Chaque chapitre se divise en trois parties : un récit, une interprétation poétique du thème du récit et une discussion à deux voix. Dans le récit, Joumana Haddad revisite un épisode, une expérience, une période de sa vie, de l'enfance à l'âge de jeune adulte, centrés sur un état d'âme, une disposition de l'esprit, un trait de caractère, défaut ou qualité... Chaque fois, c'est une bataille pour aller de l'avant, ne pas régresser ni stagner, évoluer, s'épanouir...
La deuxième partie reprend la thématique du récit et la développe avec lyrisme en un commentaire de portée philosophique et psychologique.
Dans la troisième partie, Joumana Haddad débat avec son mauvais génie et livre au lecteur un dialogue aux répliques vives, fines, teintées d'humour, alternant arguments et contre-arguments.
Le roman porte en sous-titre : Ce que Platon m'a confié avant de mourir. En effet, Joumana Haddad était au chevet d'agonie du philosophe. Après avoir avoué qu'il a eu tort de bannir les poètes et la poésie de sa République, Platon lui confie sept préceptes, que l'auteure a semés en fins de chapitre comme autant de chants annonçant la venue d'Al Insâne Al Insânawi, l'Humain humaniste.

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction > Science-fiction autre

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre

  • EAN

    9786144385029

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Poids

    285 g

  • Distributeur

    Sofiadis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Joumana Haddad

Joumana Haddad est née en 1970, à Beyrouth.
Poète et écrivaine, elle est également une traductrice émérite qui parle sept langues. Journaliste culturelle et critique littéraire, elle dirige
les pages du quotidien An-Nahar dédiées à la culture.
En décembre 2008, cette féministe indocile brave les tabous et publie le premier numéro de Jasad (Corps), une revue trimestrielle qui se
propose de parler du corps arabe dans ses diverses représentations, et dont les pages sont ouvertes aux intellectuels et artistes arabes et
étrangers.
Militante de premier plan pour l'émancipation de la femme et la liberté d'expression, en 2014 elle a fait partie des 100 femmes arabes les
plus influentes du monde, sélectionnées par le magazine Arabian Business.
Détentrice de plusieurs prix et récompenses libanais et internationaux, l'oeuvre de cette « femme arabe écrivaine en colère » comprend, entre autres, Le Retour de Lilith, son écrit le plus cher ; La Mort viendra et elle aura tes yeux, une anthologie poétique sur 150 poètes suicidés ; Superman est arabe, une dénonciation de l'hypermâle ; J'ai tué Schéhérazade, le journal d'une femme libre, et Le Troisième sexe, le roman constat d'une vie d'expériences.

empty