Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

Ai weiwei ; d'ailleurs c'est toujours les autres

Ai weiwei ; d'ailleurs c'est toujours les autres

, ,

À propos

Ce catalogue réunit une sélection des oeuvres du plus célèbre des artistes chinois de 1995 à aujourd'hui et présente des travaux récents et des interventions spécialement conçues pour les espaces du Palais de Rumine réunissant une ultime fois les institutions ayant fortement contribué à l'identité du lieux dès son origine, à savoir les musées d'archéologie et d'histoire, de zoologie et de géologie.
Des oeuvres en porcelaine, bois, aluminium, marbre, jade, verre, bambou et soie ainsi que des papiers peints, des photographies, de la vidéo et un %lm témoigneront de la richesse de cet oeuvre et de la connaissance profonde que possède Ai Weiwei, %ls d'un éminent poète chinois, de la tradition culturelle de son pays. Mais en même temps, l'artiste détourne ces motifs, modes de fabrication et matériaux traditionnels de manière ludique ou iconoclaste (on y décèle un esprit proche de Marcel Duchamp) pour aboutir à une critique - tantôt cachée tantôt plus manifeste - du système politique chinois. Des oeuvres plus récentes constituent autant de commentaires au sujet de la complexité problématique de nos relations internationales (dépendances économiques, +ux des réfugiés, etc.).
Ai Weiwei. C'est toujours les autres présente un artiste complet : plasticien remarquable, esprit encyclopédique, communicateur exceptionnel et homme engagé dans les grandes questions de ce monde. Ai Weiwei est peut-être bien le premier artiste véritablement « global ».
Dans son travail sculptural, il réactive et détourne les traditions artisanales chinoises tout en parodiant le pop art ou la sculpture minimale américaine. Avec les moyens de la photographie et du %lm, il tente d'enregistrer les transformations des cités et des mouvements de population.
Proli%que et engagé, utilisateur virtuose des réseaux sociaux, Ai Weiwei mêle habilement art, vie privée et engagement politique.



Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9788874397617

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    1 475 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Stefan Banz

Stefan Banz (né à Sursee, vit et travaille en Suisse) est artiste et auteur. En 1989 il participe à la fondation de la Kunsthalle Luzern, et en devient le directeur artistique jusqu'en 1993. Il travaille depuis comme artiste indépendant, participant à des expositions personnelles et collectives dans des galeries et des musées internationaux. De 1994 à 1997 il est conseiller artistique de la Galerie Hauser & Wirth. En 2000, le Prix Manor ainsi que le prix de reconnaissance de la ville de Lucerne lui sont décernés. De 2004 à 2014, il développe une collaboration artistique avec Caroline Bachmann. En 2005, il est nommé curateur du pavillon Suisse de la 51ème Biennale de Venise. En 2009, il fonde avec Caroline Bachmann l'association KMD (Kunsthalle Marcel Duchamp) et organise en 2010 le symposium « Marcel Duchamp and the Forestay Waterfall ». Il est depuis le directeur artistique de la KMD.

Dario Gamboni

Professeur d'histoire de l'art à l'Université de Genève, Dario Gamboni (né en 1954 à Yverdon, Suisse) est l'auteur de très nombreuses études sur l'art du XIXe au XXIe siècle, entre autres La Plume et le pinceau - Odilon Redon et la littérature (Les Editions de Minuit, 1989), Paul Gauguin au « centre mystérieux de la pensée » (Les presses du réel, 2013), La destruction de l'art - Iconoclasme et vandalisme depuis la Révolution française (Les presses du réel, 2015) et Images potentielles - Ambiguïté et indétermination en art moderne (à paraître). Il a collaboré à plusieurs expositions, dont Iconoclash: Beyond the Image Wars in Science, Religion, and Art (ZKM, Karlsruhe, 2002), Une image peut en cacher une autre - Arcimboldo - Dalí - Raetz (Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 2009) et Damage Control: Art and Destruction since 1950 (Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, 2013).

empty