La philosophie des amants : essai sur « Julie ou La Nouvelle Héloïse »

À propos

« La véritable philosophie des Amants est celle de Platon », écrit Jean-Jacques Rousseau dans une note de Julie ou La Nouvelle Héloïse. Au-delà de ce platonisme à vrai dire très singulier, l'hypothèse centrale de ce livre est que cette « philosophie des amants », qui porte Julie et Saint-Preux, puis toute la communauté de Clarens, à (se) créer un monde imaginaire et parallèle à ce monde ci, est aussi le ressort poétique et philosophique le plus essentiel du plus grand roman français du XVIIIe siècle. Avec cette « philosophie des amants », il y va, en effet, de l'oeuvre toute entière : depuis les images enchanteresses qui auraient saisi Rousseau et fait de lui un romancier malgré lui, jusqu'à la préparation méticuleuse des estampes destinées à orner la première édition, en passant par la fonction déterminante des « opiniâtres images » mentales qui, tout au long du texte, obsèdent les amants, tout invite à faire de la puissance de l'imagination et de la chimère un principe essentiel de Julie ou La Nouvelle Héloïse.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Genres littéraires et littérature comparée

  • EAN

    9791023107159

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    284 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    368 g

  • Distributeur

    Dilisco

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty