idées reçues sur les phobies idées reçues sur les phobies
idées reçues sur les phobies
idées reçues sur les phobies

À propos

Tout le monde connaît au moins une personne phobique, qu'elle ait une peur maladive des araignées, du sang, des ascenseurs ou encore des avions ! Et parmi ces phobies, il y a celles dont on parle et sourit volontiers et celles, plus nombreuses, que l'on garde secrètes. Par pudeur, embarras, honte parfois car ces angoisses sont incontrôlables. Les tentatives d'explications sont légion, des plus personnelles aux plus générales, associées à des croyances variées sur la signification, les conséquences et les solutions à y apporter : « Il faut chercher la cause des phobies dans l'inconscient », « Les phobiques sont surtout des femmes », « Les parents transmettent leurs phobies à leurs enfants », « Il faut se confronter à sa peur », etc. Antoine Pelissolo passe ici en revue les nombreuses idées reçues sur les phobies et les analyse à la lumière des connaissances psychologiques et neuroscientifiques actuelles, mais aussi des observations issues de son expérience de praticien.

Sommaire

Que sont les phobies et qui touchent-elles ?
« Il existe des centaines de phobies différentes. ».
« Ça n'est pas grave, on n'en meurt pas ! ».
« L'agoraphobie, c'est la peur de la foule. ».
« La phobie sociale, c'est la timidité en plus intense. ».
« Les phobiques sont surtout des femmes. ».
« Chez un enfant, les phobies sont normales, il ne faut pas s'en inquiéter. ».
« La Covid-19 a provoqué une épidémie de phobies. ».

Les causes.
« La peur n'évite pas le danger, elle est donc inutile. ».
« Les parents transmettent leurs phobies à leurs enfants. ».
« Les phobies cachent souvent une dépression. ».
« Il faut chercher la cause des phobies dans l'inconscient ».
« Les phobies sont dues à un dérèglement du cerveau. ».

Vaincre ses phobies.
« Inutile de consulter, ça passera avec le temps. ».
« Avec les thérapies comportementales, la peur va forcément se déplacer sur autre chose. ».
« La meilleure solution est la psychanalyse. ».
« Les médicaments ne servent à rien pour traiter les phobies. ».
« Il faut se confronter à sa peur. ».
« Je suis très timide, je ne changerai jamais. ».
« Les phobies peuvent se soigner par ordinateur. ».
« Le traitement des phobies a fait beaucoup de progrès. ».

Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Spécialités médicales > Psychiatrie

  • EAN

    9791031804606

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    130 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Antoine Pelissolo

Antoine Pelissolo, chef de service à l'hôpital Henri-Mondor et professeur à l'Université Paris Est Créteil (UPEC),
il est membre du Comité de direction de la fondation FondaMental, et anime le blog « mediKpsy ». Il est l'auteur
de nombreux ouvrages, dont Bien se soigner avec les médicaments psy, Ne plus rougir et accepter le regard des
autres, tous deux publiés chez Odile Jacob.

empty