En finir avec l'homme : chronique d'une imposture

À propos

Depuis quand, et comment, et pourquoi le mot « homme » en est-il venu à désigner le genre humain tout entier ? Au fil d'une passionnante analyse sur l'usage historique de ce terme, son étymologie, la plus-value sémantique qu'il a progressivement acquise, Éliane Viennot retrace l'histoire d'un abus de langage qui gonfle « l'Homme » à la dimension de l'humanité. Au pays du Musée de l'Homme, de la Maison des Sciences de l'Homme, des Droits de l'homme et du citoyen, cette histoire-là relève d'une exception française qui sent fort l'imposture masculiniste. Il est temps que « l'homme » se couche, sémantiquement parlant, qu'il regagne son lit de mâle humain et laisse place aux autres individus du genre Homo, aux personnes humaines.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences du langage > Linguistique généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la linguistique

  • EAN

    9791090062702

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    13 cm

  • Largeur

    9 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    60 g

  • Distributeur

    Makassar

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eliane Viennot

  • Pays : France
  • Langue : Francais

ÉLIANE VIENNOT, professeure de littérature de la Renaissance à l'Université de Saint-Étienne, s'intéresse aux relations de pouvoir entre les sexes, à leur traitement historiographique et littéraire sur la longue durée (La France, les femmes et le pouvoir, 2006, 2008, 2016) et à leurs conséquences sur la langue française (Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! 2014 ; L'Académie contre la langue française, 2016).

empty