Les confessions d'un ivrogne

Traduction SEBASTIEN MAROT  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Tout le monde connait (ou devrait connaître) le chef d'oeuvre de Thomas De Quincey que sont "Les Confessions d'un mangeur d'opium Anglais" (1822), dont Baudelaire traduisit de larges extraits dans "Les Paradis artificiels". Mais très peu de gens savent que De Quincey s'inspira, pour les écrire, d'un petit texte tout aussi poignant du génial et méconnu Charles Lamb, qu'il aimait comme un frère d'addiction, et qui lui tint compagnie à Londres pendant les mois de solitude qu'il consacra à l'écriture du livre.
A ce jour, "Les Confessions d'un ivrogne" (1810) étaient toujours inédites en français. Traduction et présentation de Sébastien Marot.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791097127022

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    32 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    13 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Charles Lamb

Charles Lamb (1775-1834) reste dans l'ombre
de son ami T. de Quincey. Pourtant, son oeuvre occupe
une place significative dans la littérature anglaise,
notamment avec les Contes d'après Shakespeare.
Contrairement à ses contemporains, qui inventent la
poésie romantique anglaise en battant la campagne,
Lamb, employé trente ans comme clerc copiste, mena la
vie sédentaire d'un célibataire malgré lui, occupé à
veiller sur sa soeur aînée qui, dans un accès de
démence, poignarda à mort leur propre mère.

empty